Ce matin et depuis quelques jours je sens que je ne sais plus, ne comprends plus. Oui, je sais que je vis une période propice à mon évolution, mais là, c’est comme un filon, un filet qui me tire vers le bas.

Alors ce matin je me suis « enfin » décidé à écrire pour sortir de moi ces lourdeurs, ces peurs, ces interrogations. Je vous le partage car j’ai compris que nous sommes tous reliés et vivons des choses similaires.

Alors ce qu’Ils m’ont dit, je vous souhaite que cela vous parle aussi .

Et là, Ils ont pris le relai et ont répondu :

Arrête de faire de grandes phrases. La simplicité, l’humilité, remettre les pieds sur terre.

Tu donnes, ce qui est juste, tu reçois, ce qui est juste.

Que veux-tu ? Tu ne peux avancer si tu ne sais quelle direction prendre.

Rappelle-toi. Les peurs, le cœur. Le choix de la « planète » sur laquelle tu veux vivre.

On peut t’aider, nous le faisons. Mais tu grandis et nous te laissons, comme vous le faites avec vos enfants qui grandissent. Libre de tes choix, de vivre ces moments où tu regardes la noirceur envahir ta lumière car tu te laisses gouverner.

Nous savons que c’est compliqué, mais pour nous, nous sommes heureux car ne vivons que l’amour.

Le choix, pas le choix. Qu’est-ce ?

En réalité, il n’y a que le choix d’amour. Mais en fait ce n’est pas un choix, c’est une réalité.

Aime et la vie t’aimera

Aime-toi et on t’aimera

Vivre l’amour, tu le rayonneras

Rayonner la lumière et tu t’éclaireras

Parler te libèrera

Pleurer te purifiera

Croire te montrera

Aimer t’illuminera

Rire, pleurer, tu vivras

Te terrer, tu mourras

La vie t’apprendra

Et tu écouteras

Nous t’aimons et nous sommes tellement, si tu savais, si tu voyais. Accepte de ressentir et accepte de voir et nous serons ensemble.

Texte reçu le 12/10/18