Lors d’une discussion avec ma fille, elle m’a posé la question du pourquoi je n’en voulais plus à certaines personnes de mon entourage proche pour certaines choses qui s’étaient passées, qu’elles m’avaient faites .

Sur le moment, je n’ai pas trouvé les mots et ce dimanche matin, lors de ma balade, j’ai réussi à me l’exprimer et je souhaite le partager.

J’ai choisi d’être dans la compassion car la colère, la rancœur, la haine ne me rend pas heureuse.

Et pourquoi pardonner ? Je ne pardonne pas car je n’ai rien à pardonner. Je jugerais !

J’accepte seulement. J’accepte ce qui s’est passé car c’est passé. Et quoi qui se soit passé cela m’a apporté. En connaissance de moi, en forces, en mes limites.

Puis nous sommes tous différents. De par notre choix d’incarnation, notre éducation, notre environnement, nos expériences et bien sûr nos croyances.

Ainsi, d’accepter, d’être bienveillante, d’avoir de la compassion me permet de rayonner pour les autres mais aussi pour moi la joie d’exister. D’Être qui je suis avec ce que je suis.

Belle lumière à vous, Adamanthia