Ce matin j’ai écouté un live qui m’a fait du bien car il m’a permis de remettre un peu mes idées en place. Cela parlait des pièges de la spiritualité.

Dans ce live, une phrase m’a fait tilt, faire attention à ne pas confondre vouloir faire bien et se faire du bien.

Oui, après mon opération je me suis un peu perdue. Dans mon corps et aussi dans mon cœur. Mon mental et mon égo en ont profité pour essayer de reprendre les rennes.

Bon, on le sait, après une opération, nous avons besoin de temps pour nous remettre mais là, depuis quelques jours je sentais qu’il y avait autre chose qui ne me convenait pas. Et là tilt (merci l’univers, mes anges et mes guides !!), j’ai mis le doigt sur ce qui me plombe, vouloir faire bien au lieu de voir et prendre en compte ce qui me fait du bien. J’avais encore laissé le pouvoir à mon mental.

Oui, je voulais faire bien, revenir de suite à ce que je faisais, comment je voyais les choses, comment je les gérais. Faire plaisir à Pierre, Paul, Jacques car je suis une « gentille moi !! ».

Mais suis-je réellement si gentille si je ne suis pas gentille avec moi ? si ce que je fais ne me met pas en joie ou ne réponde pas à mes valeurs, à mes croyances ?

Alors, non, je ne suis plus une « gentille », je veux être qui je suis avec mes forces et mes faiblesses, mes envies, mes valeurs, ma propre vision des choses et de la vie car pour moi, c’est pour cela que je suis venue sur terre. Pour apprendre à me faire du bien et pour aider ceux qui le souhaitent à se rappeler que eux aussi ont ce pouvoir, des clefs, des atouts et toute une palette d’outils.